aller à la navigation

Remarques sur une scène de Planète interdite mai 14 2015

Infos : , ajouter un commentaire

En examinant une scène de Planète interdite, film sorti aux États-Unis en 1956, j’ai découvert ce qui suit.

Planète interdite, 3290e seconde

Dans le laboratoire krell, Morbius, assis devant un appareil nommé « éducateur plastique », mesure les ondes électromagnétiques de son cerveau. Derrière lui, le docteur Ostrow et le commandant Adams regardent l’indicateur s’élever.

Planète interdite, 3293e seconde

« […] et vous constaterez que l’indicateur arrive à peine à mi-course », leur dit Morbius. Son résultat médiocre, comparé à son coefficient officiel de 183, lui permet de donner un aperçu du génie des Krells.

Planète interdite, 3396e seconde

Quelques instants plus tard, il propose de mesurer l’intelligence du docteur. Ce dernier s’exclame, déconcerté par son faible résultat : « C’est impossible! Il y a une erreur… J’ai un coefficient de 161 et pourtant je… je n’arrive pas au tiers de ce que vous obtenez. »

Le commandant, après avoir mesuré son intelligence, tente de presser le bouton pour créer une image à trois dimensions, comme l’a fait précédemment Morbius. Mais ce dernier l’arrête et le prévient du danger de mort : « Le commandant du Bellérophon a essayé et n’y a pas résisté. » Pour expliquer son “immunité”, il raconte qu’à son premier essai, il est resté évanoui un jour et une nuit. Malgré cela, il a tenté de nouveau par curiosité scientifique et a constaté que le choc avait en permanence doublé son acuité intellectuelle et psychique.

Le coefficient intellectuel de Morbius aurait doublé. Dans ce cas, le rapport entre le coefficient du docteur et le sien serait égal à :
161 ÷ (2 × 183) ou
161 ÷ 366 = 0,43
Mais 0,43 est un peu inférieur à 0,50, c’est-à-dire à la moitié. Or le docteur a dit ne pas arriver au tiers. Pour obtenir le tiers, il faut tripler le coefficient de Morbius :
161 ÷ (3 × 183) ou
161 ÷ 549 = 0,29
Cette fois, c’est inférieur et proche de 0,33.

À présent, précisons l’acuité intellectuelle et psychique de Morbius à l’aide des graduations sur le tube. Si nous partions de la base, Morbius aurait 56 et le docteur aurait 21,5. Cependant 21,5 ne serait pas inférieur au tiers de 56. Le zéro ne débute donc pas à la base du tube, mais plus haut, à la grande marque jaune formée de deux ronds reliés par un long trait horizontal. De cette marque, Morbius a 48 et le docteur a 13,5 environ. Nous avons le rapport :
13,5 ÷ 48 = 0,28
0,28 est très proche de 0,29 découvert précédemment.

En divisant par 13,5 le coefficient “officiel” du docteur Ostrow, nous avons :
161 ÷ 13,5 = 11,92
Cependant, puisque Morbius dit que l’indicateur arrive à peine à mi-course, la moitié doit être une valeur supérieure à 48 et se terminer par 0, autrement dit 50. En multipliant par deux, nous obtenons la valeur maximale du tube : 100. Dans ce cas, le nombre recherché doit être un entier donnant un multiple de 100. L’entier le plus proche de 11,92 est 12. Avec ce rapport exact, le résultat du docteur devient :
161 ÷ 12 = 13,41
Cette valeur est très légèrement inférieure à 13,5.
Quant à l’acuité intellectuelle et psychique de Morbius, nous pouvons à présent la calculer :
48 × 12 = 576 et
576 ÷ 183 = 3,1475
Ce qui montre bien qu’il l’a un peu plus que triplée.

Enfin, si nous multiplions 100, la valeur maximale de l’appareil, par 12, nous avons un coefficient de 1200. Un Krell avait six fois plus d’acuité intellectuelle et psychique qu’un Terrien.


Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 50 articles | blog Gratuit | Abus?